1 x 1 x 1
laboratoire de création


 
  actualités  
CELLULES NOMADES : REPENSER L'HOSPITALITE 2006  

 
 
1x1x1
publications
prix
contact
 
                   
Plants: image 1 0f 4 thumb   Plants: image 2 0f 4 thumb   Plants: image 3 0f 4 thumb   Plants: image 4 0f 4 thumb      
                   
                   
                   

participant laurie gosselin

Notre époque est caractérisée par la mobilité accrue des individus. Celle-ci a fait naître de nouvelles pratiques des lieux et manières d’habiter l’espace. La présence de ces personnes en un endroit donné est de plus en plus éphémère. L’idée d’un hôtel mobile, déplaçable, transformable, flexible vient remettre en question la fixité même de l’architecture. Cet hôtel vise à répondre aux besoins d’une clientèle de passage qui a eu à quitter un lieu familier vers un endroit étranger pour une durée relativement courte. L’hôtel devient donc un outil-service à l’intégration des voyageurs dans leur milieu d’accueil. Il copie leur comportement en devenant lui aussi une sorte de nomade dans la ville. Il s’implante dans des non-lieux, prend forme suivant les caractéristiques fondamentales de cet emplacement et ce, pour une saison, un moment donné sans permanence.

L'agglutination des cellules habitables suit une règle inspirée de la vie: "le jeu de la vie" de John Conway. La règle est un algorithme qui est représentée sous la forme d'une matrice de cellules à 2 états (vivantes ou mortes) Chacune des cellules est influencée par l’état de ses voisines. La forme évolue selon les besoins et donne naissance à des pleins correspondant aux cellules habitables et à des vides abritant des lieux d'échanges entre les individus. Les cellules habitables sont faites de 2 parties distinctes. Tout d'abord, la première, Ie cadre rigide, structural représente la coque de voyage. Celle-ci est modulable par ses panneaux pivotants et coulissants ce qui entraine une certaine richesse d'espaces autant d'un point de vue sonore que visuel. L'enveloppe permet d'ouvrir le noyau sur le monde extérieur ou tout simplement de le refermer totalement sur lui-même. La cellule possède donc la capacité de s'adapter aux besoins des utilisateurs en modulant son enveloppe afin de redéfinir les limites entre le domaine prive et celui public. Elle permet aussi de relier les cellules entre elles de manière à former plusieurs sous-groupes. De cette manière, les interactions entre individus sont plus faciles et une dynamique parmi la clientèle vient se créer. L'autre partie de la cellule est formée du noyau; espace de vie conçu spécialement suivant l’ergonomie. L'organisation intérieure de chaque cellule répond aux besoins fondamentaux des individus. Cet hôtel prend place dans un site pour une période indéterminée et fait d'un non-lieu un lieu d'échanges entre individus.